CH Residence

Le site est émouvant par ses chênes lièges, ses arbres légers et entremêlés, son relief escarpé et sa vue sur le golfe de Porto-Vecchio. Il est contraignant par sa pente à double orientation à 33%, sa vue mer uniquement en partie haute, et la présence de voisins.

Le programme est important: 5 chambres, autant de salle de bains, des pièces de vie, un double garage, des pièces de service.

Nos intentions sont de minimiser l’impact de l’intervention sur le site, d’agir avec légèreté, d’aller chercher les vues, de se protéger du vis-à-vis. Pour ce projet, nous expérimentons le carré et nous cherchons l’harmonie avec le chiffre 7.

Pour ce projet, nous sculptons le terrain : tapis dans l’ombre d’une courbe de niveau, nous creusons une galerie.

Blotti derrière la végétation, le projet se laisse deviner. Seuls trois volumes cubiques strictement identiques émergent du paysage. Leurs toitures mono pentes sont traitées dans le sens de la pente.

Le projet est une résultante du site: une restanque habitée, creusée dans la pente qui suit la courbe de niveau, qui créée un socle pour les trois émergences. Cette assise parle du sol, des racines.

Elle abrite les fonctions nuit, 3 chambres et salle de bains avec accès direct au terrain naturel, les fonctions de service, le garage. Cette restanque habitée se transforme en mur plein venant délimiter et encadrer une piscine carrée qui résonne comme l’ombre bleue du volume la surplombant.

Les trois cubes eux, parlent de la fragilité du site, ils semblent flotter, Ils se composent avec des proportions harmoniques autour du chiffre 7, ils font 7 mètres de côté et sont recouverts de lame de bois de 7cm. Ces volumes ramènent le projet à une échelle humaine et créent des espaces agréable à vivre en été comme en hiver.

Les deux premier cubes abritent les fonctions jours, cuisine et salon, ils sont liés par la salle à manger et une terrasse s’ouvrant sur l’horizon. Le troisième volume, prend de la hauteur, il est destiné à la master bedroom, il surplombe le site.

Les matières du projet sont le bois, la pierre et le métal.

-La restanque habitée est traitée en pierre de ramassage: une fondation forte, des racines locales.

-Les émergences sont traitées en bois, elles se confondent avec la végétation, se colorent, s’imprègnent des ocres, des verts, des bleus… Le bardage bois posé verticalement en claire-voie accentue la verticalité des cubes, les rends dynamiques : ils semblent dialoguer avec les troncs.

-Le métal noir thermolaqué vient dessiner les ouvertures. Comme des cadres, il souligne la beauté des vues…

La toiture des cubes, en tuile de bois, apparait comme une cinquième façade. Elle est soigneusement décaissé dans le volume pour s’effacer et masquer les systèmes de récupération des eaux. Elle sublime et réaffirme la volumétrie des cubes.

Photographie : Tomas Architectural Photography
Lieu : Porto-Vecchio
Maitre d'ouvrage : Prive
Année : 2017
Equipe : NG Architecte