Creche de Bonifacio

En parlant de l’école Louis I. Khan disait: « L’enseignement a commencé lorsqu’un homme assis sous un arbre s’est mis à discuter, sans savoir qu’il était un maître, avec des jeunes gens qui ignoraient être des étudiants…C’est ainsi que naquit la première école et que naquit le premier préau; conséquences des aspirations de l’homme. »

A l’image de ces étudiants, les enfants de moins de 3 ans apprennent intuitivement et inconsciemment. Si l’on établi un parallèle avec l’histoire de Kahn, nous pouvons nous demander quel est le rôle de l’arbre et par conséquent de l’architecture dans l’enseignement.

Nous pensons que l ’architecture a une valeur pédagogique et doit créer des opportunités et des espaces qui favorisent le développement émotionnel et sensoriel de l’enfant. L’architecture de la nouvelle crèche de Bonifacio s’inspire de la pédagogie Reggio, qui, reconnaissant les capacités et les potentialités de l’enfant, le pose comme protagoniste de l’expérience éducative et propose des structures qui lui sont adaptées.

Outre ces dimensions sociales et éducatives, les enjeux de la construction de la nouvelle crèche sont urbains et paysagers. Son implantation au coeur du site de la caserne Montlaur s’inscrit dans un contexte patrimonial et culturel riche. Cette configuration impose une attention d’autant plus forte car la nouvelle crèche ne doit pas défigurer voire engluer l’existant. Notre volonté de respect du site a dicté un geste architectural sobre afin de conserver les vues transversales et la continuité visuelle Est/Ouest mais aussi le tracé historique reliant les casernes à la pointe du Timon.Le bâtiment apparaît comme un monolithe horizontal qui permet de souligner et donner la mesure des émergences existantes.

Le volume massif est creusé selon les quatre axes de vues principaux : la citadelle, la chapelle, les moulins et la trinité afin de connecter le bâtiment à son environnement.

A l’instar des centres de petite enfance de Reggio mettant l’accent sur l’importance de la relation extérieur intérieur, la nouvelle crèche s’articule autour d’un patio central, véritable coeur du projet qui sert d’interaction et de point de rencontre entre les enfants et qui fait pénétrer la lumière naturelle à l’intérieur du bâtiment. Ce patio permet aux enfants de jouer à l’extérieur tout en les préservant du vent grâce à une protection optimale par le bâtit. La lisibilité de la répartition des fonctions et la fluidité des circulations constituent les bases pour le bon fonctionnement de la crèche. A l’intérieur de l’édifice, La crèche se déploie de plain pied, articulée par des « boites ». Ces blocs durs abritent les fonctions administratives, dortoirs et salle de change.

Le décloisonnement des espaces de vie crée une transparence généralisée qui facilite la surveillance. Les salles d’éveil et de jeux à double orientation sont ouvertes sur la cour et permettent une bonne ventilation naturelle. L’accent est également mis sur la flexibilité et les salles de vie sont modulables pour s’adapter à la taille des groupes, variable selon les activités.

Les ouvertures des dortoirs sont tamisées par le jeu de moucharabiehs filtrant la lumière pour une ambiance apaisante.

Image : Romain Ghomari
Lieu : Porto-Vecchio
Maitre d'ouvrage : Public
Année : 2016
Equipe : NG Architecte